Le passé

mardi 21 novembre 2017
par  Jean

Ronald Sy n’a pas toujours été pauvre. Pour une raison particulière il a été victime de ce que l’on appelle la procrastination. Dans sa jeunesse il était persuadé qu’il serait un athlète de haut niveau. Et c’est ainsi qu’il ne se donnait pas assez au travail. Aujourd’hui qu’il n a pas réussi à atteindre son rêve il regrette tout ce temps où il aurait pu travailler pour s’assurer un bon avenir. Au final, il finit par devenir vendeur dans une supérette et il jure que ses enfants ne feront jamais la même erreur que lui.