C’est l’histoire d’un garde forestier qui...

vendredi 2 février 2018
par  Alexandra

C’est l’histoire d’un garde forestier qui vivait à Bangui en Centrafrique. Un jour pendant qu’il faisait sa patrouille, il entendit un bruit derrière les buissons non loin de son sentier. Il prit peur au début puis avec son fusil, il approcha le buisson pour y jeter un coup d’œil. C’était un piège. A l’intérieur, il y avait une créature étrange. Elle avait une grosse tête, quatre yeux sur le front, une bouche sur la tête et n’avait pas de nez. Elle était toute petite avec un teint multicolore, cinq bras et quatre jambes. Sur chacune de ses mains, il y avait une vingtaine de doigts et sur ses pieds une trentaine d’orteils. Le garde se croyait dans un rêve. Il n’avait jamais vu une telle créature auparavant. La créature était blessée, endormie dans le piège. Il essaya de la libérer pour la soigner chez un vétérinaire et essayer de savoir d’où elle venait. Il détacha alors soigneusement le piège pour faire croire à l’auteur qu’il n’avait réussi à prendre aucun gibier. Il mit la créature dans une niche mobile et l’amena. Quand il arriva, tous ceux qu’il croisait fuyaient en voyant la créature en sa compagnie. Arrivé chez le vétérinaire, il demanda à ce dernier d’essayer de le soigner. Le médecin était d’abord effrayé de voir une telle créature. Ensuite en quelques heures, il parvient à coudre ses blessures profondes et à lui faire un bandage. L’être se réveilla tout paniqué en jetant des regards apeurés dans tous les sens ; c’est un peu comme s’il se demandait où il était. Pendant ce temps dehors, il commençait à faire sombre. C’est la nuit qui tombait. Le médecin lui administra un calmant pour l’endormir et malgré les doses élevées, il ne dormait toujours pas. De peur qu’il ne casse tout la nuit, celui-ci l’enchaîna avant de quitter son cabinet. Très tôt le lendemain matin, le garde forestier passa chercher la créature pour l’amener dans le laboratoire de zoologie à l’Université de la capitale. Sur son chemin il aperçut au loin la route principale bloquée par des milliers de cette créature qui attaquaient les automobilistes et détruisaient tout sur leur chemin. Il comprit qu’ils étaient à la recherche de leur camarade perdu et il s’arrêta brusquement, descendit de son véhicule et déposa la créature sur la route et fit demi-tour et s’en alla alerter les autorités. Que se passera-t-il ? Vont-ils réussir à envahir la ville ou se retourneront-ils ?